Les équipes

CorrIS

Corrosion et Ingénierie des Surfaces

De l’Ingénierie des Surfaces à la Science des Matériaux…

Présentation générale des activités de Recherche

Dans le domaine des matériaux, il est coutume de considérer deux aspects : son volume, qui lui confère des propriétés physiques (mécanique, électrique, thermique,…) et sa surface qui lui confère des propriétés physico-chimiques (optique, résistance à la corrosion, coefficient de frottement, résistance à l’usure,…). Les activités de recherche de l’équipe CorrIS sont focalisées sur ces dernières propriétés, plus particulièrement sur la réactivité des surfaces, et les propriétés physico-chimiques qui en découlent.

Cette activité l’oriente vers la caractérisation des surfaces de toutes natures : la surface des matériaux massifs (dits de structure) donc brutes d’élaboration ou de mise en forme, les surfaces modifiées sous l’effet de traitements à haute énergie (laser, grenaillage,…) ou thermochimiques (nitruration, carburation, cabonitruration,…). Enfin, les avancées significatives dans le domaine des traitements de surface lui font aborder les revêtements, les couches de conversion et les inhibiteurs de corrosion qui, une fois adsorbés sur la surface d’un matériau, constituent une barrière organique entre le substrat et le milieu environnant.

La reconnaissance de l’équipe s’inscrit dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corrosion. Pour autant, la réponse d’un matériau à une sollicitation nécessite de plus en plus une approche multifonctionnelle de la surface.

C’est le cas par exemple :

  • Lorsque la corrosion est assistée mécaniquement ce qui oriente les travaux des chercheurs vers l’étude de la corrosion sous contrainte, la corrosion abrasion et érosion, la tribocorrosion et l’étude de l’effet des phénomènes hydrodynamiques sur le comportement électrochimique des surfaces.
  • Enfin lorsqu’il s’agit d’étudier les propriétés barrières de films de surfaces (passifs, hybrides organiques/inorganique, nano-hybrides, peintures) ce sont alors les caractéristiques diélectriques du film qui sont prises en compte ou les propriétés de physi- ou chimisorption lorsque l’on aborde les inhibiteurs de corrosion.

Cette approche plurifonctionnelle implique de considérer toutes les classes des matériaux (métalliques, céramiques, polymère et composites) et une large gamme d'outils de caractérisation.

Dans cet esprit, les travaux de CorrIS sont relatifs à la maîtrise des performances d’un produit industriel vis-à-vis de sa résistance à l’agressivité d’un environnement tout en tenant compte de la fonctionnalité associée. Ces travaux, inscrits en Science des Matériaux, se préoccupent donc de la durabilité des assemblages et des systèmes, à partir d’une approche globale du choix de solutions durables et ce, dès les premières étapes de conception et/ou du choix des matériaux.