Les équipes

Mahmoud Kachit

0641289567

Différents thèmes de recherche ont été abordés pendant mon parcours d’enseignant-chercheur à travers les différents postes occupés. Mes recherches ont démarré à l`INSA, dans le cadre du DEA avec l’étude du comportement inélastique à moyenne fréquence de céramiques piézoélectrique. Ma recherche s’est ensuite poursuivie dans le domaine de la fatigue, tout d’abord dans le cadre de ma thèse par l’étude expérimentale de l’effet du mode de sollicitation et de la microstructure sur l’irréversibilité de glissements de dislocations d’un acier inoxydable, puis par l’étude expérimentale de l’effet d’une sollicitation cyclique triaxiale sur l’endommagement de fonte à graphite sphéroïdal lors de mon post –doc. Ces travaux ont donné lieu à trois publications nationales en Syrie et m’ont permis d’obtenir le grade de professeur associé à l’Université d’Alep. J’ai continué à avoir une activité de recherche à l'université d'Alep, dans le cadre des master et doctorat en Science des Matériaux à la faculté de Génie Mécanique. Je précise qu’en Syrie, il n’existe pas de laboratoires de recherche à proprement dit à l’Université. J’ai ainsi encadré des étudiants en Master et en thèse sur les thèmes de la métallurgie des poudres, l’élaboration par « vertical centrifuge casting », des alliages d’aluminium et la modélisation de l’écrouissage. Dans le cadre de cette encadrement j'ai créée un plate forme concernant le métallurgie des poudre, ainsi les machines d’atomisation, les fours et les broyeurs ont été conçues et fabriqués localement. Le conflit en Syrie qui a débuté en 2011, a un fort impact sur la vie quotidienne et professionnelle de tous les syriens. La guerre a causé et cause un ralentissement voire un arrêt des activités d’enseignement et de recherche du fait d’interruptions répétées de l’électricité et des communications et de l’arrêt quasi continu de la distribution d’eau. Mon activité de recherche et donc ma carrière ont connu un arrêt de 2013 à 2015. Le programme IIE-SRF m’a permis d’être accueilli pendant un an par l’Université Philadelphia en Jordanie et de reprendre des activités d’enseignement et de recherche dans des conditions satisfaisantes, en particulier du point de vue sécurité. J’ai ainsi pu avec des collègues de l’université mener une étude numérique sur le comportement des fontes à graphite sphéroïdal (une publication est apparue dans un journal international). Cela m’a permis ensuite d’obtenir un contrat d’un an à l’Université de Mutah et de poursuivre cette étude numérique. La recherche expérimentale dans les universités de Mutah et Philadelphia souffre du manque de matériel et machines en pointe mais aussi en état de marche et n’est donc pas envisageable. Le programme du gouvernement Français, PAUSE, m’a permis d’obtenir un contact de deux ans, à parti du juillet 2017, comme un professeur invité à INSA de Lyon (laboratoire MATEIS, groupe METAL). Je conduit actuellement une recherche dans le domaine de la fabrication 3D et caractérisation mécanique de matériaux métalliques architecturés. Différents techniques sont utilisés : Robocasting, SLM et SLS. Les échantillons fabriquées sont caractérisées par traitement d’image, tomographie des rayons X, MEB, OM, et par essai mécanique in-situ et ex-situ. La recherche est en cours et des résultats concernés sont en cours de préparation pour la publication.